FACEBOOK CONTRE LES CHINOIS DANS LE DEUXIÈME PROCÈS POUR LOGICIEL MALVEILLANT CETTE ANNÉE

Posté le décembre 6, 2019 à 17:44

FACEBOOK CONTRE LES CHINOIS DANS LE DEUXIÈME PROCÈS POUR LOGICIEL MALVEILLANT CETTE ANNÉE

Facebook poursuit ILikeAd Media International Company, ainsi que deux de ses fondateurs pour avoir utilisé les publicités Facebook dans le but d’inciter les utilisateurs à télécharger des logiciels malveillants.

Facebook a déposé sa deuxième plainte cette année, ILikeAd Media International Company basée à Hong Kong, ainsi que ses fondateurs, Chen Xiao Cong et Huang Tao, ont été accusés d’abuser de la plateforme publicitaire Facebook. Les fondateurs d’ILikeAd auraient incité les utilisateurs de Facebook à télécharger et à installer des logiciels malveillants. 

Facebook a déposé la plainte contre l’accusé plus tôt aujourd’hui et a déclaré que ILikeAd avait utilisé une technique connue sous le nom d’« celeb bait » où ils utilisaient des images de célébrités pour promouvoir leurs publicités afin d’inciter les utilisateurs à cliquer sur l’annonce.

Une fois que l’utilisateur avait cliqué sur l’annonce, le logiciel malveillant était installé sur l’ordinateur de la victime et ses comptes Facebook étaient compromis, en lui permettant de placer de nouvelles annonces sur son profil sans son consentement et parfois même sans le savoir. 

Chen Xiao Cong et Huang Tao ont également été accusés d’avoir utilisé une technique appelée «Cloaking». Le Cloaking est un technique pour masquer l’URL de destination réelle des annonces. Les annonceurs utiliseraient la plateforme de Facebook comme destination de l’annonce, mais lorsqu’un utilisateur cliquait sur l’annonce, il était redirigé vers un site Web tiers, contenant généralement du contenu malveillant.

Aujourd’hui, l’équipe juridique de Facebook a fait une déclaration proclamant que les personnes qui utilisent des stratagèmes de dissimulation sont conscientes de ce qu’elles font et sont bien organisées lorsqu’elles commettent leurs crimes. La sophistication des organisations criminelles les rend très difficiles à détecter et à les tenir responsables, c’est la raison pour laquelle un grand nombre de ces organisations criminelles n’ont pas été traduites en justice. 

Les victimes de ce scandale de logiciels malveillants ont été remboursées par Facebook. Les titulaires de comptes compromis ont été aidés par Facebook pour sécuriser leurs comptes. Ce n’est pas la première fois que Facebook intente une poursuite contre de faux annonceurs. Il y a quelques mois seulement, en août dernier, Facebook a poursuivi en justice LionMobi et JediMobi, deux développeurs d’applications Android basés en Chine, affirmant qu’eux aussi diffusaient frauduleusement des annonces sur la plateforme afin d’augmenter leurs revenus.

Summary
FACEBOOK CONTRE LES CHINOIS DANS LE DEUXIÈME PROCÈS POUR LOGICIEL MALVEILLANT CETTE ANNÉE
Article Name
FACEBOOK CONTRE LES CHINOIS DANS LE DEUXIÈME PROCÈS POUR LOGICIEL MALVEILLANT CETTE ANNÉE
Description
Facebook poursuit ILikeAd Media International Company, ainsi que deux de ses fondateurs pour avoir utilisé les publicités Facebook dans le but d'inciter les utilisateurs à télécharger des logiciels malveillants.
Author
Publisher Name
Koddos
Publisher Logo

Partagez :

Actualités connexes :

Newsletter

Recevez les dernières nouvelles
dans votre boîte aux lettres!

YOUTUBE

%d blogueurs aiment cette page :