LA FTC OBLIGE OFFICE DEPOT À DÉBOURSER PLUS DE 25 MILLIONS DE DOLLARS POUR ARNAQUE

Posté le mars 29, 2019 à 18:21

LA FTC OBLIGE OFFICE DEPOT À DÉBOURSER PLUS DE 25 MILLIONS DE DOLLARS POUR ARNAQUE

L’Office Depot et le support technique Support.com ont été contraints de débourser 35 millions de dollars pour faire face à un scandale impliquant un service de détection de logiciels malveillants.

Office Depot, avec sa filiale OfficeMax, a été obligé de verser 25 millions de dollars à la FTC à la suite d’une découverte qui montrait que ses clients avaient été escroqués par l’utilisation d’un faux scan de logiciel malveillant. Support.com, la société qui a fourni le prétendu scanner de logiciels malveillants, a reçu l’ordre de payer 10 millions de dollars dans une décision qui, selon de nombreux observateurs du secteur, est un signe de renforcement de l’éducation technologique au sein de la FTC.

Le faux scan a coûté des millions aux consommateurs.

OfficeDepot, sa filiale OfficeMax et Support.com, ont tous utilisé un programme appelé PC Health Check pour effectuer une vérification frauduleuse des ordinateurs de leurs clients. Ils ont déclaré que le programme effectuerait une analyse approfondie de l’ordinateur en question et indiquerait si des programmes malveillants avaient été détectés sur le système. Cependant, la FTC a constaté que le programme utilisait uniquement les réponses d’un questionnaire pré-examen pour montrer les problèmes.

Les quatre questions préalables à l’exécution du logiciel étaient conçues pour signaler les programmes malveillants en se basant uniquement sur les réponses aux questions posées. La FTC a constaté que le programme ne fonctionnait pas comme prévu, ce qui constituait une fraude de la part des entreprises concernées.

Les questions posées par le logiciel étaient du genre «votre ordinateur est-il lent?», «Votre ordinateur tombe-t-il fréquemment en panne?», «Votre ordinateur affiche-t-il des publicités? et «avez-vous des avertissements sur un virus?». Si l’une de ces cases était cochée, le programme recommanderait alors au client d’acheter des correctifs techniques coûteux et volumineux. Ces correctifs techniques pourraient atteindre des centaines de dollars pour chaque service.

Le programme était répandu et bien connu au sein de la société.

Selon la plainte reçue par la FTC, Office Depot et OfficeMax ont tous deux demandé à leurs employés d’exécuter le programme sur chaque ordinateur introduit dans leurs magasins. Les services offerts par le programme ont escroqué ces personnes avec des dizaines de millions de dollars.

La plainte alléguait également que le programme de faux logiciels malveillants avait été exécuté pendant 7 ans. L’arnaque a été lancée en 2009 et s’est poursuivie jusqu’au novembre 2016. La raison pour laquelle cela a été arrêté à ce moment-là est dû à la couverture des nouvelles. KIRO-7, une société affiliée à CBS, a signalé la falsification du scannage et du service. Cela a été fait en dépit du fait que des employés ont dit à OfficeDepot pendant des années qu’il était faux.

Un exemple de plainte concerne un employé qui s’est plaint à la haute direction à un moment donné en 2012. L’employé a été cité dans la plainte affirmant qu’ils ne pouvaient pas « justifier le fait de mentir à un client ou d’être amené à lui mentir pour que notre magasin puisse gagner quelques dollars supplémentaires ».

Cette citation est déjà assez accablante, car la FTC a trouvé la preuve que la direction a effectivement reçu cette plainte, parmi bien d’autres. La plainte a également montré qu’OfficeDepot savait que le programme ne faisait pas ce qu’il avait dit. Ils ont changé de politique en 2013, en ordonnant à leurs magasins de ne pas exécuter le programme après les réparations. En apparence, cela permettrait d’empêcher les gens de cliquer sur l’une des questions et de constater que la réparation «n’aidait pas».

La FTC a déclaré qu’elle utiliserait les 25 millions de dollars versés par OfficeDepot et les 10 millions de dollars versés par Support.com pour rembourser les victimes de la fausse scanner de programme malveillant. OfficeDepot n’a fait aucun commentaire dans les médias sur les résultats de l’enquête de la FTC.

Le président de la FTC, Joe Simons, avait cependant quelque chose à dire. Il a déclaré que « cette affaire devrait envoyer un message clair aux entreprises: elles devront faire face à de lourdes conséquences si elles utilisent la tromperie pour amener les consommateurs à acheter des services coûteux dont ils n’ont peut-être pas besoin. »

Summary
LA FTC OBLIGE OFFICE DEPOT À DÉBOURSER PLUS DE 25 MILLIONS DE DOLLARS POUR ARNAQUE
Article Name
LA FTC OBLIGE OFFICE DEPOT À DÉBOURSER PLUS DE 25 MILLIONS DE DOLLARS POUR ARNAQUE
Description
L'Office Depot et le support technique Support.com ont été contraints de débourser 35 millions de dollars pour faire face à un scandale impliquant un service de détection de logiciels malveillants.
Author
Publisher Name
Koddos
Publisher Logo

Actualités connexes :

Newsletter

Recevez les dernières nouvelles
dans votre boîte aux lettres!

YOUTUBE

%d blogueurs aiment cette page :