LE SYSTÈME DE VOTE ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS EN DANGER UNE FOIS DE PLUS : LEUR LOGICIEL EST VULNÉRABLE AUX ATTAQUES DES HACKERS

Posté le juillet 15, 2019 à 10:09

LE SYSTÈME DE VOTE ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS EN DANGER UNE FOIS DE PLUS : LEUR LOGICIEL EST VULNÉRABLE AUX ATTAQUES DES HACKERS

Les dangers de l’implication des hackers dans les élections américaines de 2020 sont l’un des sujets les plus populaires aujourd’hui, car beaucoup se souviennent encore des incidents de la dernière édition.  Cependant, cette fois les autorités envisagent de prendre des précautions spéciales pour empêcher les hackers de s’immisser. En avril dernier, le plus haut fonctionnaire électoral a déclaré que les comtés devaient améliorer leur sécurité, et plus de 60 % d’entre eux l’ont déjà fait, dépensant jusqu’à 14,5 millions de dollars dans ce processus.

Toutefois, le problème réside dans le fait que le logiciel de base est toujours assez vieux et obsolète, et les hackers peuvent toujours trouver un moyen d’influencer les élections. La majorité des juridictions électorales à travers le pays utilisent encore Windows 7, et certaines d’entre elles utilisent des systèmes d’exploitation encore plus anciens pour créer des bulletins de vote, programmer des machines à voter, compter les votes, compter les rapports, et ainsi de suite.

C’est un problème, car Microsoft a annoncé que Windows 7 cesserait de recevoir des supports et des mises à jour le 14 janvier, ce qui signifie que toutes les failles subsisteront, les rendant vulnérables aux attaques provenant des gens malintentionnés. Cependant, avec la situation actuelle, le géant de la technologie a décidé de changer sa décision et de continuer d’offrir des mises à jour de sécurité pour l’ancien système jusqu’en 2023, mais pour une certaine somme.

Le système électoral américain reste toujours vulnérable

La situation a déjà fait l’objet de vives critiques, beaucoup disant que c’est ce qui se produit lorsque les entreprises privées décident comment sécuriser les systèmes électoraux. Il y a aussi un manque évident d’exigences fédérales, sans parler de surveillance. Cependant, de nombreux représentants de l’État se méfient également de la participation du gouvernement fédéral aux élections, que ce soit au niveau de l’État ou au niveau local.

Pour le moment, on ne sait pas qui paierait les dépenses liées aux mises à jour de sécurité, aux fournisseurs ou aux différentes juridictions. Il est également inconnu si les systèmes électoraux élaborés sous Windows 10 peuvent être certifiés et publiés à temps. Cela aiderait certainement, car ils ont de nombreuses fonctionnalités de sécurité supplémentaires par rapport aux anciennes versions du système d’exploitation Windows.

J. Alex Halderman, expert en sécurité électorale et professeur à l’Université du Michigan, a déclaré qu’il s’agissait d’une situation très préoccupante. Selon lui, le pays tout entier risque de commettre les mêmes erreurs que celles observées maintes fois au cours de la dernière décennie ou plus. La fin de la prise en charge de Windows 7 affecterait de nombreux pays, tels que la Floride, la Pennsylvanie, l’Arizona, l’Iowa, le Wisconsin, l’Indiana, la Caroline du Nord et bien d’autres. Même le Michigan serait touché.

Marilyn Marks, directrice générale de l’organisme de défense de l’intégrité électorale Coalition for Good Governance, a qualifié la situation de mauvaise plaisanterie. Son groupe a même décidé d’engager une action en justice contre la Géorgie pour forcer l’État à abandonner les machines à voter qui n’utilise pas de papier. Ils ont exigé que l’État passe à un système plus sécurisé et a donc adopté un système basé sur Windows 7.

Marks a noté que le groupe poursuivrait à nouveau l’État en justice s’il adoptait le système.

Deux des trois plus grands fournisseurs de systèmes électoraux utilisent Windows 7

Le système électoral américain est actuellement dominé par trois firmes: Election Systems et Software LLC, Dominion Voting Systems, Inc. et Hart InterCivic, Inc. Leurs systèmes représentent 92% de tous les systèmes électoraux aux États-Unis, et tous cherchent à devenir des fournisseurs pour les États qui reçoivent à présent des fonds fédéraux pour la modernisation de leurs systèmes de vote. Parmi les trois, Dominion est le seul dont les systèmes ne soient pas affectés par le problème du logiciel Windows. Cependant, il existe un autre problème qui réside dans le fait que leurs systèmes électoraux sont acquis pour des sociétés qui n’existent plus et qu’elles peuvent elles-mêmes fonctionner sur des systèmes d’exploitation anciens.

Hart utilise une version de Windows qui ne recevrait plus de mises à jour quelques semaines seulement avant les élections, le 13 octobre 2020. ES&S prévoit de passer à Windows 10 d’ici l’automne 2019, selon l’une de leurs déclarations. Soi-disant, ils testent actuellement le système. En ce qui concerne les juridictions ayant déjà acheté des systèmes utilisant la version Windows 7 d’ES&S, la société a annoncé qu’elle collaborerait avec Microsoft afin de continuer à fournir une assistance jusqu’à ce que les juridictions puissent passer à de nouveaux systèmes.

Entre-temps, les autorités du pays restent préoccupés par le fait que la Russie pourrait de nouveau s’immiscer dans les élections et que des pays comme la Chine et potentiellement d’autres pays pourraient également constituer une menace importante.

L’utilisation des systèmes actuels de Microsoft devrait assurer une plus grande sécurité, puisque l’entreprise y apporte des correctifs tous les mois. C’est pourquoi les hackers trouvent qu’il est beaucoup plus facile de pirater des systèmes plus anciens, ce qui a été observé lors de multiples attaques globales au cours des dernières années. La plupart des gens peuvent simplement passer à Windows 10 une fois que Windows 7 cesse de recevoir de l’aide, mais la situation n’est pas aussi facile pour les systèmes électoraux.

Hart et ES&S ne disposent même pas de systèmes Windows 10 certifiés par le gouvernement fédéral. Obtenir leur certification sera un processus long et coûteux. ES&S aurait déjà commencé à tester un nouveau système, mais le temps qu’il faudra à l’entreprise pour terminer le processus, obtenir la certification et publier les mises à jour reste inconnu. Par ailleurs, les préparatifs des élections ne commenceront que dans un peu plus de six mois, en février 2020.

Ensuite, il existe des problèmes tels que des ressources insuffisantes, qui sont toujours un problème pour les administrateurs d’élections. Néanmoins, certains comtés du Delaware, de la Caroline du Sud et du Dakota du Sud ont acheté des systèmes électoraux, tandis que beaucoup d’entre eux sont encore en train d’évaluer s’ils doivent acheter ou non. Bien que les systèmes électoraux ne devraient même pas être reliés à Internet, il y a de nombreuses étapes du processus électoral qui exigent le transfert d’information, ce qui est probablement l’endroit où les agresseurs pourraient se retrouver.

Le fait est que les autorités comptent sur des compagnies pour créer les systèmes électoraux sûres, et sur l’État pour appliquer des normes rigoureuses. Ni l’un ni l’autre ne semble être le cas, et tout ce qui reste pour le pays, c’est un faux sentiment de sécurité.

Summary
LE SYSTÈME DE VOTE ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS EN DANGER UNE FOIS DE PLUS : LEUR LOGICIEL EST VULNÉRABLE AUX ATTAQUES DES HACKERS
Article Name
LE SYSTÈME DE VOTE ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS EN DANGER UNE FOIS DE PLUS : LEUR LOGICIEL EST VULNÉRABLE AUX ATTAQUES DES HACKERS
Description
Les dangers de l'implication des hackers dans les élections américaines de 2020 sont l'un des sujets les plus populaires aujourd'hui, car beaucoup se souviennent encore des incidents de la dernière édition.
Author
Publisher Name
Koddos
Publisher Logo

Actualités connexes :

Newsletter

Recevez les dernières nouvelles
dans votre boîte aux lettres!

YOUTUBE

%d blogueurs aiment cette page :