PAS MOINS DE 27 UNIVERSITÉS DES ÉTATS-UNIS SONT CIBLÉES PAR LES HACKERS CHINOIS

Posté le mars 8, 2019 à 22:38

PAS MOINS DE 27 UNIVERSITÉS DES ÉTATS-UNIS SONT CIBLÉES PAR LES HACKERS CHINOIS

Le nombre d’universités que les hackers chinois ont ciblé aux États-Unis s’élève à 27. Ce nombre pourrait augmenter à mesure qu’iDefense poursuit ses recherches. Il semble que les hackers aient choisi ces universités pour avoir accès à des informations secrètes sur la recherche militaire maritime américaine.  Les universités du monde entier ont été ciblées et ils sont considérés comme de cibles faciles par les hackers chinois.  Ces hackers représentent une menace beaucoup plus grande pour la cybersécurité mondiale que les hackers individuels. Ils sont organisés, déterminés et intelligents.

iDefence, la branche cybersécurité d’Accenture Security, a découvert une liste d’universités des États-Unis, mais contient également des noms d’université du Canada et de l’Asie du Sud-Est. Les informations en leur possession montrent les détails du plan qui a commencé il y a presque trois ans dans le but de voler des secrets militaires.

Comment les hackers procèdent-ils?

Les emails d’hammeçonage, qui semblent provenir des universités partenaires, sont envoyés aux universités ciblés. Une fois ouvert, une charge utile malveillante est lancée. Les cyberattaques sont menées par des hackers qui savent ce qu’ils font et qui sont considérés comme parrainés par le gouvernement chinois.

Les analystes les ont surnommé Temp, mais les noms Periscope, Mudcarp et Leviathan sont également utilisés pour désigner le groupe. Les universités visées ont soit eu des liens avec l’Institut océanographique de Woods Hole aux États-Unis, soit ont mené des études sur les technologies sous-marines, en liaison avec le centre de guerre américain Navy Warfare Center, iDefense. Ils ont aussi des chercheurs spécialisés dans les affaires sous-marines.

iDefense ne communique pas grand-chose bien qu’ils soient sûrs que les informations confidentielles ont été violées et que les hackers sont liés au gouvernement chinois. Ce groupe de hackers est actif depuis quelques années. Ils seraient le même groupe qui a piraté un sous-traitant de la marine américaine en 2018. Les États-Unis et le Canada se sont engagés contre la Chine pour des questions de sécurité concernant les entreprises technologiques chinoises, telles que  Huawei et ZTE. Tous deux sont accusés d’atteinte à la sécurité. Les deux ont nié les accusations. Les États-Unis et la Chine sont également en pleine guerre tarifaire, et c’est une période particulièrement sensible pour les relations entre les deux pays.

Les États-Unis ont beaucoup de raisons de s’inquiéter au sujet de leurs relations avec la Chine, y compris les atteintes à la sécurité et les hausses tarifaires.  Les universités visées sont, entre autres, le Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’Université de Washington et l’Université de Hawaii. L’institution océanographique de Woods Hole, qui a collaboré étroitement avec ces universités, est un projet de recherche et d’éducation à but non lucratif. Ils sont surtout connus pour avoir localisé le Titanic en 1985 et travaillent en étroite collaboration avec l’armée et la marine américaines.

La gravité du piratage a été prise au sérieux par iDefense et le Département de la Marine, qui reconnaissent la nature de ces cybermenaces.  Il est nécessaire de mettre à jour et de renforcer en permanence la cybersécurité et les technologies de l’information du département. iDefense a initialement détecté les cybermenaces  en remarquant que les universités envoyaient des requêtes ping à des serveurs installés en Chine et contrôlées par les Chinois, peut-être Temp, Periscope, Leviathan et Mudcarp.

Il n’est pas encore clair si l’une de ces universités, ou leurs recherches, ont été compromises.

Summary
PAS MOINS DE 27 UNIVERSITÉS DES ÉTATS-UNIS SONT CIBLÉES PAR LES HACKERS CHINOIS
Article Name
PAS MOINS DE 27 UNIVERSITÉS DES ÉTATS-UNIS SONT CIBLÉES PAR LES HACKERS CHINOIS
Description
Le nombre d'universités que les hackers chinois ont ciblé aux États-Unis s'élève à 27. Ce nombre pourrait augmenter à mesure qu'iDefense poursuit ses recherches.
Author
Publisher Name
Koddos
Publisher Logo

Actualités connexes :

Newsletter

Recevez les dernières nouvelles
dans votre boîte aux lettres!

YOUTUBE

%d blogueurs aiment cette page :